AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunship



Messages : 546
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Lun 23 Nov - 0:12



Je viens de retomber sur un iPod shuffle qui m'avait été offert en 2005. C'est le modèle original ultra basique.
(Il marche encore!)
Ce truc a eut pour moi la conséquence de mettre toute ma collection de CD au placard car il permettait de compresser les fichiers AIFF en MP3 128 au moment du chargement sur iPod. On pouvait mettre 20 Heures de musique dessus.

Avant 2005, iTunes ne m'intéressait pas, je voyais mes amis passer un temps fou à ripper des CDs en MP3, saisir les titres eux-mêmes pour un format de fichier mort-né le MP3.

Dès l'instant où il a été possible de ripper les fichiers sans compromis en AIFF tout en transférant les fichiers en MP3 sur l'ipod j'ai commencé à ce moment à ripper mes CDs en AIFF. C'est en gros l'époque où la base de donnée itunes avait les titres de vraiment la quasi totalité de mes CDs, donc pas besoin de les tapper sois-même. C'entait aussi le tournant où les disques durs ne coutaient plus rien et sont devenus silencieux. Je n'ai plus utilisé un lecteur CD depuis!
Revenir en haut Aller en bas
franois

avatar

Messages : 1457
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 56
Localisation : Versailles

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Lun 23 Nov - 18:29

Salut Sunship,
je suis passé également du côté obscur de la dématérialisation depuis quelques années maintenant, sans regret aucun !
2 TO de fichiers FLAC stockés et amoureusement taggés...et sauvegardés. Lecture en WAV grâce à Daphile. Certains en "HD", enfin ceux qui apportent un + à mes oreilles. Et puis d'autres issus de SACD. Pilotage sur tablette confortablement installé dans mon fauteuil en sirotant une bonne bière ! Je ne reviendrai pas en arrière, ne serait-ce pour le simple fait de ne pas avoir à me lever à chaque instant. Mais surtout parce que la qualité sonore est bel et bien là !
Bien sûr, il convient de faire l'effort de correctement paramétrer tout ce petit monde. Mais la dématérialisation permet dorénavant de prendre autant de plaisir auditif que les solutions dites conventionnelles (CD, analogique).
Ce n'est que mon humble avis...qui ne convaincra pas Itofa ou Mattera. Je sais... Cool
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 5908
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Lun 23 Nov - 21:21

Pour info, je reviens du salon parisien HIFI de ce week-end! Pas mal de démos sympas, avec une tendance, le CD, c'est mort!! On avait droit, ou bien à la lecture analogique, ou bien à la dématérialisation sur du PC.

Une constante, à chaque fois où on pouvait assister à la comparaison d'écoute d'une belle lecture analogique face au PC sur les mêmes enceintes, c'était immanquablement "la beigne" pour la lecture numérique, avec un son bouché moins complet, moins aéré, ne semblant pas vouloir "meubler" complètement le paysage sonore, etc, bref, chaque fois beaucoup moins crédible et ne semblant pas mettre en valeur le potentiel réel des installations exposées.

Chaque fois, ce fut donc la beigne, une bien magistrale, et dans tous les stands qui s'adonnaient à ce style d'exercice! une de celle qui ne vous donne vraiment pas envie de se fourvoyer dans le numérique, malgré des moyens conséquents dans les deux cas, la lecture qui faisait l'unanimité était bien celle de la galette noire...(à œuvres identiques, bien entendu)

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Lun 23 Nov - 23:12

Le niveau/volume était-il réglé de façon identique et la cellule avait-elle une réponse droite ? Le signal en sortie des pré pré RIAA est plus faible que la sortie d'un lecteur CD ou dématérialisé et donc on augmente le volume. 1dB de plus et tu as l'impression que c'est plus dynamique.

J'ai quelques titres en numérique et en microsillons (cela s'appelait comme cela autrefois), que je peux lire avec ma Rega 3 (moteur upgradé, cellule Exact réglée correctement, préamp RIAA DIY de compet, avec compensation de la réponse de la cellule, mesurée avec disque de mesure Shure), c'est différent surtout lorsque le master est différent (et là cela peut vraiment être différent, j'ai un album de Sting comme cela), hormis le grave toujours plus rond sur les galettes noires.

Moi sur place, je n'y ai écouté que du dématérialisé, le vynil ce devait être à un autre moment. Ayant des répliques de TSM2 à la maison j'ai maintenant du mal à écouter toutes ces petites boites étouffées. Quand elles ne le sont pas dans le médium aiguë, le grave est tout rond et mou et on sent qu'il ne faut pas pousser plus. J'y vais surtout pour passer un moment avec des potes. Les musiques qui correspondent aux gouts de ceux qui ont les sous pour s'acheter tout ces trucs au prix exorbitant ne mettent pas en valeurs les enceintes présentées, très peu de rock, pop ou jazz (ah si là où les écoutes étaient les plus sympa).

Un concept intéressant , le tout numérique chez Bel Canto avec une connectique optique, mais malheureusement en propriétaire (comme chez Linn) alors que chez les pros il existe ce qu'il faut avec de la connectique réseau, en partie propriétaire mais qui s'appuie sur des standards de l'Internet. Trinnov Audio toujours aussi intéressant mais hors de mon budget.

Gros rire pour les câbles de plus en plus monstrueux genre cinq centimètre de diamètre. Ceux des enceintes plus gros que l'alimentation de toute ma maison. LOL :)
 
dn92
Revenir en haut Aller en bas
Nyah_man

avatar

Messages : 2364
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Mar 24 Nov - 0:00

Vous avez déjà écouté des fichiers VINYLRIP ? Et pu comparer dans les mêmes conditions avec l'écoute du vrai vinyle ?

Au final, c'est le son du vinyle avec la flexibilité du démat, non?
En plus avec vos platines vinyles réglées comme des horloges suisses, il vous suffirait d'avoir une carte son pro (AN/NA) pour ripper vos vinyles en 24bit/192kHz...

En tout cas, moi j'y songe vraiment car j'ai des tonnes de 7" et 12" jamaicains qui m'attendent et je ne compte pas me lever toutes les 5min...
(y a des moments comme ça ou la pression est à son minimum et la flemme à son maximum, n'est ce pas Bob !  lol  )
Revenir en haut Aller en bas
franois

avatar

Messages : 1457
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 56
Localisation : Versailles

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Mar 24 Nov - 5:01

mattera91 a écrit:
bref, chaque fois beaucoup moins crédible et ne semblant pas mettre en valeur le potentiel réel des installations exposées.

Chaque fois, ce fut donc la beigne, une bien magistrale, et dans tous les stands qui s'adonnaient à ce style d'exercice! une de celle qui ne vous donne vraiment pas envie de se fourvoyer dans le numérique, malgré des moyens conséquents dans les deux cas, la lecture qui faisait l'unanimité était bien celle de la galette noire...(à œuvres identiques, bien entendu)

J'ai eu la même impression à chaque salon...à croire qu'ils le font exprès !
Petite anecdote : au salon dont tu parles, mais l'année dernière, le logiciel (Jriver) de l'un des stands n'était pas correctement paramétré : pas de lecture en bit perfect, pas de lecture sur mémoire vive, etc...bref, tous les "petits" détails qui font la différence. Le gars me sort qu'il n'arrive pas à installé le driver du convertisseur (plusieurs milliers d'€ la plaisanterie) et donc enclencher le mode asio...:(
Mais crois moi, en lecture réseau et/ou sur des machines spécialement dédiées (NUC + Daphile ou Fedora par exemple), il y a vraiment de quoi douter et tout remettre en question.
:santé:
Revenir en haut Aller en bas
enigmus

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 19/07/2012
Age : 31
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Mar 24 Nov - 10:21

Nyah_man a écrit:
Vous avez déjà écouté des fichiers VINYLRIP ? Et pu comparer dans les mêmes conditions avec l'écoute du vrai vinyle ?

Entièrement d'accord et c'est là le "pseudo" problème du dématérialisé. A œuvre identique, les plateformes de téléchargement légal (qobuz, hdtracks etc...) proposent des fichiers dématérialisés en haute définition en ligne avec la politique des maisons de disques depuis maintenant 25 ans... càd 9/10 compressés. Comparer un vinyl à un fichier dématérialisé "officiel" c'est souvent comparer la version non compressée à la version compressée que ce soit sur la musique passée ou actuelle. D'ailleurs même le vinyl n'est pas à l'abris et on assiste à beaucoup de réedition remasterisé en digital et compressé.

Je n'aurai jamais fait évoluer mon système dans ce contexte ni pris du plaisir comme j'en prends si cela avait été la seule alternative.
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 5908
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Mar 24 Nov - 10:22

Pour les écoutes, ce n'était pas une question de niveau sonore, simplement la sensation d'avoir un son beaucoup moins "riche", moins complet avec les écoutes dématérialisées. Même à bas volume, le vinyle était bien plus expressif..

"""Moi sur place, je n'y ai écouté que du dématérialisé, le vynil ce devait être à un autre moment. Ayant des répliques de TSM2 à la maison j'ai maintenant du mal à écouter toutes ces petites boites étouffées. Quand elles ne le sont pas dans le médium aiguë, le grave est tout rond et mou et on sent qu'il ne faut pas pousser plus. J'y vais surtout pour passer un moment avec des potes. Les musiques qui correspondent aux gouts de ceux qui ont les sous pour s'acheter tout ces trucs au prix exorbitant ne mettent pas en valeurs les enceintes présentées, très peu de rock, pop ou jazz (ah si là où les écoutes étaient les plus sympa)"""".


-Oui, il fallait parfois savoir être (très) patient! :(  Idem pour moi avec les sensations des "petites boîtes", mais il fallait bien faire avec! Simplement, par observation, on remarquait que lorsque ça devenait sympa, c'était juste pour nous le "départ" des écoutes pouvant être intéressantes, alors que le matos en démo semblait déjà lui, "au taquet" de ses possibilités..

-Pour les câbles, quelques hérésies effectivement avec des écoutes "bouchonnées" dans le haut par l'usage des "tuyaux d'arrosage" qui épaississent trop le signal dans le bas, sur des enceintes qui n'en avaient pas toujours besoin (ex: sur les JM LAB de bon calibre en démo)

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A


Dernière édition par mattera91 le Mar 24 Nov - 10:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 5908
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   Mar 24 Nov - 10:27

franois a écrit:
mattera91 a écrit:
bref, chaque fois beaucoup moins crédible et ne semblant pas mettre en valeur le potentiel réel des installations exposées.

Chaque fois, ce fut donc la beigne, une bien magistrale, et dans tous les stands qui s'adonnaient à ce style d'exercice! une de celle qui ne vous donne vraiment pas envie de se fourvoyer dans le numérique, malgré des moyens conséquents dans les deux cas, la lecture qui faisait l'unanimité était bien celle de la galette noire...(à œuvres identiques, bien entendu)

J'ai eu la même impression à chaque salon...à croire qu'ils le font exprès !
Petite anecdote : au salon dont tu parles, mais l'année dernière, le logiciel (Jriver) de l'un des stands n'était pas correctement paramétré : pas de lecture en bit perfect, pas de lecture sur mémoire vive, etc...bref, tous les "petits" détails qui font la différence. Le gars me sort qu'il n'arrive pas à installé le driver du convertisseur (plusieurs milliers d'€ la plaisanterie) et donc enclencher le mode asio...:(
Mais crois moi, en lecture réseau et/ou sur des machines spécialement dédiées (NUC + Daphile ou Fedora par exemple), il y a vraiment de quoi douter et tout remettre en question.
:santé:

-Oui, je pense que pour les salons, ils recherchent juste la commodité d'usage sans "se prendre le chou" dans des paramètres permettant d'obtenir la meilleure qualité possible, je le crois volontiers..

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dématérialisation. Les débuts: iPod shuffle original
» [Débat] La dématérialisation des jeux vidéo
» Musique dématérialisée...suite !
» Les Esprits des Zanpakutos
» Pourquoi Tousen as le zanpakuto de sa copine décédée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DISCUSSIONS EN TOUT GENRE. :: A propos de la demat.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com